Now Reading
UE5: Anatomie – Appareil urinaire
0

UE5: Anatomie – Appareil urinaire

by G0802-1984-GC_597 août 2015

L’appareil urinaire

L’appareil urinaire est constitué :

  • d’un appareil sécréteur en situation intra-rénale appelé le Néphron qui est constitué d’un glomérule et d’un tubule. Ce néphron a pour fonction de filtrer la totalité du sang de l’organisme et de l’épurer des substances toxiques qui émanent du catabolisme azoté. Appareil sécréteur aussi appelé le filtre rénal.
  • d’un appareil excréteur qui fait suite à l’appareil sécréteur. La substance filtrée par le filtre rénal est l’urine, celle-ci est transportée du rein vers l’extérieur par un ensemble de canaux excréteurs appelés les canaux vecteurs de l’urine.
    • Ils sont pour certains d’entre eux en situation intra-rénale à la suite du néphron, on décrit :
      • des tubes urinaires qui résultent de la confluence des tubules
      • des calices qui ont pour fonction de faire confluer l’urine dans le pyélon (= bassinet)
      • le pyélon qui est à la fois extra et intra-rénal ➜ de sorte que le rein lui-même comprend la totalité de l’appareil sécréteur et la partir initiale de l’appareil excréteur
    • En situation extra-rénal, à la suite du rein, on trouve la suite de l’appareil excréteur, il s’agit de :
      • l’uretère qui faire suite au pyélon, relie le rein à la vessie
      • la vessie est un organe médian, impair qui sert de réservoir stockant l’urine dans l’intervalle de miction
      • l’urine est éliminée par un canal impair, médian, unique : dans l’urètre. L’urine abouche dans un méat urétral. L’urètre est différent chez l’homme et la femme :
        • chez la femme : uniquement urinaire
        • chez l’homme : à la fois urinaire et génital, même fonction d’excrétion des urines vers l’extérieur

 

L’ensemble de l’appareil urinaire est retro-péritonéal. Le rein est en situation lombaire. La vessie et l’urètre sont en situation pelvienne. L’appareil urinaire se situe à la partie postérieure du tronc, de la région lombaire à la région pelvienne

 

  • Vue antérieure des gros vaisseaux pré-vertébraux abdominaux (D-hT)

Après avoir traversé la coupole diaphragmatique en T12, l’aorte abdominale va descendre verticalement, légèrement déjetée vers la gauche jusqu’au niveau de L4 où elle se divise en 2 troncs artériels volumineux mais courts appelés les troncs artériels iliaques communs. Ils sont courts car ils se redivisent immédiatement en :

  • une artère iliaque externe qui est l’artère nourricière du membre inférieur, se prolonge par l’artère fémorale en passant sous le lgt inguinal
  • une artère iliaque interne destinée à la vascularisation de la quasi-totalité des organes pelviens

 

Sur le flanc droit de l’aorte, la veine cave inférieure remonte mais tend à s’écarter de l’aorte au fur et à mesure de sa montée vers la coupole diaphragmatique. La VCI traverse la coupole diaphragmatique plus haut que l’aorte. Entre l’aorte et le veine cave : c’est l’espace aortico-cave. Cette veine cave inférieure draine la totalité du sang veineux de l’app urinaire. Elle est formée par la réunion d’une veine iliaque externe et d’une veine iliaque interne à droite et à gauche.

Les reins se disposent de part et d’autre de la ligne médiane. Le rein droit est plus bas situé que le rein gauche. La glande surrénale droite coiffe le pole supérieur du rein droit. La glande surrénale gauche se dispose le long du bord interne du rein gauche. Le rein se prolonge par la partie extra-rénal du système excréteur qui est constitué par les canaux vecteurs de l’urinaire et par la partie extra-rénale du pyélon qui se prolonge par un conduit sensiblement vertical. Ce conduit va décrire la partie basse de la région lombaire, la région iliaque puis pelvienne : il s’agit de l’uretère.

 

Dans la région iliaque :

  • l’uretère droit passe en pont devant les vaisseaux déjà divisés du côté droit.
  • à gauche, le trajet est aussi vertical mais comme l‘aorte abdominale est décalée vers la gauche, l’uretère gauche va croiser les vaisseaux iliaques avant leur division en artères iliaques primitives.
  • Les 2 uretères viennent se terminer dans un organe en forme de sac qu’est la vessie dans laquelle l’urine s’accumule pendant l’intervalle de miction. L’abouchement de l’extrémité terminale de l’uretère se fait dans la face postérieure de la vessie.

 

La partie déclive de la vessie fait suite à l’urètre. L’urètre se termine par un orifice / méat urétral qui permet l’élimination extérieure de l’urine.

 

On considère d’un point de vue topographique que le rein et la partie de l’uretère jusqu’à la bifurcation iliaque constitue le Haut appareil urinaire. La partie iliaque et pelvienne constitue le Bas appareil urinaire.

 

L’appareil urinaire et génital sont en contact l’un avec l’autre, c’est notamment vrai pour le bas appareil urinaire.

 

Artères collatérales de l’aorte abdominale :

  • T12 : artère phrénique inférieure
  • T12 : tronc commun qui donne 3 artères à visées digestives = tronc cœliaque
  • L1 : artère mésentérique supérieure, artère de l’intestin grêle et du colon droit, elle se dirige vers la droite
  • L1-L2 : l’artère rénale chemine jusqu’au bord interne du rein en passant devant le pyélon :
    • elle est horizontale à gauche
    • un peu plus basse et plus oblique à droite où elle doit passer en arrière de la veine cave inférieure

 

Les artères rénales sont accompagnées par les veines rénales qui se drainent dans le système cave. Chaque veine rénale vient recouvrir l’artère correspondante, pour finalement se drainer :

  • à gauche dans un trajet qui passe en avant de l’axe aortique et dans une pince vasculaire formée par l’artère mésentérique supérieure = pince aorto-mésentérique
  • à droite sur le flanc droit de la veine cave

 

  • L2 : Artère gonadiques (= ovariques chez la femme et testiculaires chez l’homme) passent en arrière de l’uretère, puis en dehors de lui jusqu’aux organes génitaux
  • L3 : artère mésentérique inférieure qui a un trajet opposé à l’artère mésentérique supérieure. C’est l’artère du colon gauche, elle se dirige vers la gauche avant de se redresser.
  • dans l’angle de la bifurcation aortique en L4 : artère sacrée moyenne qui descend sur la face antérieure du promontoire
About The Author
G0802-1984-GC_59

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/17/d463492632/htdocs/clickandbuilds/WikiPACES/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405

Leave a Response